Haricots « Blauhilde » et « La vigneronne ».

Plants de haricots nains, été 2017.

Voici deux variétés « originales » de haricots mangetouts grimpants. Il existe des centaines de variétés de haricots, mais on peut les différencier en deux catégories majeures, les haricots « nains » et les haricots « grimpants » appelés aussi haricots à rames. Les haricots nains ne dépasseront pas 50 à 60 centimètres alors que les haricots grimpants vont à l’aide de leurs lianes, pouvoir grimper sur plusieurs mètres. Cela offre un relief magnifique au jardin et un gain de place appréciable.

Voici deux variétés essayées au potager.

Le haricot Blauhilde

C’est un haricot de couleur violette, toujours amusant à découvrir. Par contre, comme tous les haricots violets, il verdit à la cuisson, et au final vous aurez des haricots verts dans l’assiette. Vous pourrez passer pour un magicien si vous avez des enfants en leur montrant le « avant » et le « après cuisson », hop miracle on passe du violet au vert ! Une raison de plus pour les manger ces haricots magiques 🙂

Vous pouvez planter jusqu’à 10 plants par tuteur. Au niveau du goût vous aurez tout simplement et en même temps l’énorme avantage de goûter à un haricot fraîchement cueilli avec tout son craquant et sa douceur. Incomparable avec les haricots en boite ou même ceux achetés dans les supermarchés. Attention à la cuisson, 6 minutes suffisent à l’autocuiseur pour avoir des haricots bien craquants

La productivité des haricots grimpants est assez similaire à celle des haricots nains, à la seule différence qu’ils mettent souvent plus de temps à produire. Sur un seul tipi composé de 4 tuteurs, vous pourrez avoir une centaine de portions repas avec 30 à 40 plants. Si vous avez besoin de libérer vos parcelles plus rapidement pour d’autres cultures, préférez les haricots nains.

Le haricot « la vigneronne ».

Une seule chose le différenciera du haricot « blauhilde », ce sera sa couleur. Et pour cause, elle est absolument magnifique, avec une couleur marbrée de violet. Il faut presque le voir pour le croire ! C’est un haricot bien charnu, offrant de belles gousses. Il verdit lui aussi à la cuisson et vous pourrez donc jouer là aussi au magicien !

Les autres caractéristiques sont les mêmes. Pensez à avoir de bons tuteurs, bien hauts pour emmener les plants sur plusieurs mètres, et n’hésitez pas à jouer de la densité au moment du semis pour être sur d’avoir un bon nombre de plants par tuteur, au moins une huitaine.

Bien sur, plus vous aurez un sol riche, meuble, enrichit, bien structuré, meilleure sera la production. Pour cela, vous pouvez jeter un oeil dans la rubrique « améliorer le sol » du blog, par ici, pour avoir des conseils sur comment améliorer son sol année après année

À bientôt de découvrir de nouvelles variétés, toujours plus originales. Vous pouvez vous inscrire au blog « ici » pour être informé des derniers articles.

Olivier

 

2 commentaires

  1. Merci Olivier pour ces variétés que je ne connaissais pas, j’ai bien envie de jouer au magicien… Une variété grimpante que j’aime beaucoup, Fortex, elle met beaucoup de temps à faire des graines et du fil, du coup elle craint moins les passages irréguliers dans le potager.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *