La permaculture au potager familial

Le potager familial s’inspire beaucoup d’une ferme en permaculture située en Normandie. Le fermier, Charles, a d’ailleurs écrit un livre fort intéressant « guérir la terre, nourrir les hommes« . Un livre sur la ferme du Bec Hellouin, ferme innovante dans les méthodes et pratiques permaculturelles.
 
Cette ferme depuis, connaît un succès fou ! Et comment pourrait-il en être autrement. Regardez cette vidéo qui vous donne un aperçu de la ferme, de la permaculture.
 

Depuis, tous les week-ends, ce sont des centaines de visiteurs qui viennent voir comment deux personnes, parties de rien, sont arrivées à créer un espace luxuriant de légumes, fruits, biodiversité avec des méthodes permaculturelles, en copiant la nature.

Leurs pratiques ont aussi suscité un intérêt pour divers instituts agronomiques. Aujourd’hui, les résultats montrent que la productivité est colossale. Sans mécanique, sans chimie, sans labour, on arrive a produire des quantités de légumes plus importantes sur 1000 m², que par toutes autres méthodes. Cependant, il ne faut pas crier au miracle non plus. Beaucoup de stagiaires donnent de l’aide, Charles et Perrine sont deux personnes extrêmement intelligentes et cultivées (c’est le cas de le dire !). Recopier leur ferme, financièrement comme intelligemment, n’est pas chose simple. Par contre, s’en inspirer pour son potager familial, cela reste tout à fait réalisable. 

Vous trouverez beaucoup de vidéos sur le net, en tapant « ferme du bec Hellouin ». Voici quelques liens qui pourront vous intéresser.

 

La permaculture, c’est avant tout être en cohésion avec son environnement naturel. Utiliser tous les éléments pour de multiples usages. Pour exemple les haies du jardin vont protéger du vent, protéger des regards, servir de broyat, nourrir le sol, faire du compost. La permaculture c’est produire sans jeter, tout recycler, être quasiment en cercle fermé. Rien ne rentre et rien ne sort du jardin. Tout tourne en vas clos, est produit sur place, consommé sur place, recycler sur place.

Aussi, la permaculture, c’est plus que le potager. C’est essayer d’influencer le monde dans lequel on vit vers une consommation durable, et non jetable. C’est une consommation permanente, et non de plus en plus éphémère. Pas simple ! et il n’est pas question non plus d’être en marge de la société mais simplement de prendre des biais, des chemins, les plus éthiques possibles, quand le choix se présente.

Ce n’est pas toujours simple. Acheter un broyeur a été un acte réfléchi. Est-ce permaculturel d’acheter ? Est-ce permaculturel d’acheter qui plus est du plastique, sous entendu, du pétrole, et de consommer de l’énergie fossile ? Un broyeur me servira a recycler des mètres cubes de déchets pour les recycler au jardin.  Son bilan permaculturel si je puis dire, sera positif. Certes il aura demandé des ressources pour le construire, mais il va en générer d’autant plus.

Alors développons la fertilité dans nos potagers, utilisons l’essentiel, satisfaisons nos besoins alimentaires grâce à des procédés 100% naturels et responsables. Ce sera déjà un grand pas de franchi vers une éthique connectée avec la nature.

Au jardin d'Olivier

 

1 commentaire

  1. Cette ferme est magnifiquement impressionnante ! C’est fantastique d’avoir réussi un tel challenge, c’est porteur d’espoir ! De nouvelles initiatives voient le jour et je suis certain que ce n’est que le début, il y a même des films sur la permaculture qui commencent à voir le jour ! Perso j’ai regardé le « Potager de mon grand-père » et ça m’a donné des idées de départ pour la perma !
    http://www.jupiter-films.com/film-le-potager-de-mon-grand-pere-74.php#vod

    Une belle journée !
    Jerem

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *