Le concombre « Empereur Alexandre »

Le concombre « Empereur Alexandre » est un concombre d’une originalité forte ! Son aspect est presque déroutant avec une peau type « crocodile ». D’ailleurs il est presque dommage de le couper tellement il est surprenant. Rajouté à cela que sa texture en main est aussi très particulière avec une certaine rugosité.

Les plants sont vigoureux. Au potager ils ont été laissé sur le sol. Mais l’idéal est certainement de les palisser ou les tuteurer pour plusieurs raisons. Déjà d’un coté esthétique, cela donne du relief au potager. Aussi d’un coté pratique, il sera plus facile d’aller à la cueillette, de veiller au bon développement des plants. Enfin, les concombres ne seront pas en contact direct avec le sol, ce qui peut éviter des éventuels problèmes de pourriture ou de grignotage…

Un plants pourra vous donner 2, 3, 4, 5 concombres selon la vigueur de votre sol et si vous décidez de tailler votre plant ou pas. Au potager, les plants sont laissés tranquille sans taille. Certains jardiniers préfèrent tailler chaque tige après la 2ème ou 3ème fleur. On ne rentrera pas dans ce débat ici. C’est à vous de faire ce que vous ressentez, laisser le naturel ou tailler pour peut-être avoir des légumes plus jolis.
 
Attention à bien laisser arriver les concombres à maturité sans quoi vous risquez d’avoir une acidité en bouche très peu agréable. au contraire, arrivé à maturité, vous aurez un concombre délicat, doux, très craquant, très appréciable en bouche.

Comptez assez de place pour faire cette culture au potager. Le concombre aime avoir de la place pour étirer ses longues tiges sur plusieurs mètres. Même si vous le tuteurez ou palissez, compter des supports assez grands pour ne pas vous retrouver avec des plants qui tournent en rond ! Ici vous pouvez voir un seul plant. 4 concombres sont entrain de prendre leur aspect crocodile :-).

Le concombre est une culture assez exigeante en ressources minérales pour votre sol. Il faudra ainsi qu’il soit bien riche, fertile, amender en compost, fumier, matières organiques diverses et variées, durant l’année précédent la culture.
 
Côté productivité ou autonomie alimentaire, ce n’est peut-être pas la culture la plus productive. Si l’on rapporte le nombre de légumes au mètre carré,  on peut espérer entre 5 et 10 légumes si vous faîtes chevaucher les lianes de vos plants les unes sur les autres, ce qui est tout à fait possible.
 
Voici une vidéo qui illustre la variété « Empereur Alexandre ».
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *