Les engrais verts

Les engrais verts sont un très vaste sujet en permaculture. Je me souviens avoir emprunté un livre à la médiathèque, entièrement consacré à cela ! C’est vous dire…  Et il n’y a pas un seul livre de jardinage bio ou perma qui fera l’impasse sur ce sujet.
 
Jusqu’à présent, par manque de motivation, de maîtrise, je ne me suis pas encore lancé dans cette culture d’engrais verts. Et ce sera chose réparée cette année 2017. Je vais pouvoir partager avec vous la pratique et la culture de 2 engrais verts que j’ai choisi
 
Je vous laisse aller regarder sur le net les multiples engrais verts qui existent avec tous, leurs avantages. Pour résumer, les engrais verts sont des cultures de plantes qui ont de multiples vertus: ameublir le sol, se gorger d’éléments minéraux, et le restituer au sol par la suite en paillage. Si vous souhaitez approfondir vos connaissances sur les engrais verts, regardez par exemple sur ce site ici.
 
Cette année mon choix s’est porté sur deux engrais verts: La phacélie et le sarrasin. Je pense les planter sur une parcelle, je ne sais trop encore laquelle, donc entre 10 et 20 m².
 
La phacélie aura double usage, une partie que je vais faucher pour pailler, amender mon sol, et une autre partie qui sera laissée en fleurs, sachant que c’est une plante très mellifère, pour attirer insectes et biodiversité.
 
Le sarrasin, lui, sera planté et utilisé essentiellement comme mulch.
 
Cela me permettra de faire un bilan sur l’utilité de ces engrais verts, que ce soit pour le sol, les légumes, le potager. Peut-être aussi, j’en mettrai entre quelques rangs de culture, pour la beauté et la biodiversité du jardin.
 
Vous avez des retours d’expérience sur les engrais verts ? Merci de partager vos connaissances, cela m’intéresse énormément.
Au jardin d'Olivier
 

4 commentaires

  1. Bonjour Olivier,
    Pour la phacélie, attention à ne pas avoir la main trop lourde, ça pousse dru. À noter aussi que la phacélie, comme d’autres engrais verts, à tendance à se ressemer toute seule et à devenir envahissante. On peut laisser fleurir, mais il faut faucher avant que les graines soient formées si on compte cultiver autre chose après. Pour la phacélie, elle est intéressante aussi pour occuper une parcelle vide de mi-mars à mi-mai, par exemple avant les tomates.
    Un autre engrais vert intéressant, c’est la moutarde qui décompacte bien le sol. En plus, on peut prélever quelques feuilles pour donner du piquant à une salade 😉

    1. Merci pour ces enseignements. J’en aurai besoin, j’attaque les essais en live cette année. On verra bien. Je vous ferai des vidéos 🙂 A bientôt

  2. Salut, alors ca s’est bien passé avec les engrais vert. C’etait aussi l’année du test pour moi, pas facile le semis à la volée et la maitrise du timing !

    1. Bonjour.
      Les engrais verts, oui cela s’est assez bien passé mais j’ai semé un peu trop tard au printemps.
      J’aurais aimé que les plants soit plus haut avant de pouvoir me servir des parcelles.
      L’année prochaine je vais essayer de travailler en association avec eux.
      Et cet automne je préfère pailler avec beaucoup de fumier, déchets végétaux, pour grandement
      améliorer mon sol encore. Je suis un peu déprimé par cette sécheresse sans fin ici dans l’Hérault.
      Il ne pleut pas depuis 4 mois, la terre est sèche comme jamais. Très difficile de maintenir un
      sol vivant dans ce contexte. On attends la pluie comme la bonté divine !!! Hélas rien n’est
      encore prévu dans les jours à venir. 1mm de pluie en septembre, Une 10aine de cumul sur 4 mois.
      C’est dingue.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *