Oignons

La culture de l’oignon est très appréciable au potager familial. Mine de rien l’oignon coute assez cher, surtout si vous évitez les premiers prix. Vous vous retrouvez vite à acheter vos oignons jusqu’à 1 € la pièce.

Culture d’oignons blancs
Saison 2016

Aujourd’hui nous n’achetons plus d’oignons. En peu de temps, nous en récoltons pour toute l’année. Ainsi, je lui accorde un indice d’autonomie alimentaire assez élevé.

Indice d’autonomie alimentaire: 08/10

Les variétés sont très nombreuses, on distinguera essentiellement les oignons jaunes (classiques), les blancs, plus facile à consommer crus, et les rouges, plus sucrés, plus facile également à consommer crus ou à confire.

Vous avez le choix entre des bulbilles ou partir du semis. Personnellement j’achète en début d’année une centaine de bulbilles pour 5 € et je me retrouve donc avec 100 oignons pour le même prix, je vous laisse faire le calcul. Allez je vous aide, 0,05€ l’oignon… et bon 🙂

Il vous faudra compter entre 5 et 10 m² pour récolter 100 oignons. Je serai plus précis cette année dans les mesures.

Les bulbilles vous font gagner du temps, que je préfère consacrer à d’autres tâches, sachant que le temps est assez compté…  Le semis vous fera gagner quelques sous et encore… mais vous pourrez garder vos graines et les habituer à votre jardin.

Vous trouverez des bulbilles, que ce soit d’oignons jaunes, blancs ou rouges, dans toutes les bonnes jardineries ou horticulteurs, vendeurs de plants.

Production 2016 au jardin

.C’est une des récoltes les moins gourmandes concernant les ressources de votre sol. Alors si vous planifiez à l’avance votre potager, vous pouvez vous abstenir de nourrir au plus la parcelle. Cependant, en ce qui me concerne, je ne fais pas de différence, je nourris mon sol de la même façon, que ce soit pour des oignons ou pour des tomates, tout le monde a droit à la même ration, et à la même attention. Jusqu’à présent, personne ne s’en est plein 🙂

Alors foncez pour cette culture, la différence en goût n’est pas fantastique, même si quand même avec les petits oignons blancs (on les appelle cébettes ici dans le sud) que l’on croque juste cueillis, c’est un régal de fraîcheur et de saveur.

Petit récapitulatif ci-dessous de la production d’oignons au potager familial

Points positifs

  • Autonomie facile sur l’année
  • 3 variétés pour différencier les goûts
  • Peu gourmand en ressources minérales pour votre sol
  • Facile en plantant des bulbilles
  • Se conserve facilement

Points moins positifs

  • hum…. il va falloir m’aider, je n’en vois pas trop ! Allez hop on va planter des oignons !

 

2 commentaires

  1. bonsoir . j’ai connu votre blog par l’intermediaire d’une page facebook que je « suis » . je suis moi aussi dans le sud de la france et je souhaite me creer une petite parcelle potagere et j’aime à glaner des infos . des cebettes, l’an dernier dans un panier paysan j’en ai eu une botte de 5 ou 6 , comme je n’en avais pas l’utilité je les ai planté .. et j’en ai utilisé à la demande pour mes salades en n’utilisant que les feuilles .. ils ont grossi et je vois que ces jours ci ils semblent faire des « rejets » enfin de nouvelles tiges .. aucun entretien . arrosé quand j’y pensais .. vraiment parfait !
    à bientot sur vos autres articles

  2. Merci pour votre commentaire. Moi aussi j’adore « glaner des infos » 🙂
    J’espère que ce blog servira à cela aussi.
    Les cebettes, c’est vrai c’est un vrai régal en salade. Je les plante annuellement à partir de bulbilles. Elles mettent quelques semaines à grossir et hop direct en bouche!
    Bonne journée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *