Les fèves ont toujours été une production réussie au potager familial. D’ailleurs c’est une des productions préférées.

Elles possèdent de nombreux avantages. De la famille des légumineuses, elles enrichissent le sol en azote. Elles ont un bon rendement au mètre carré. Vous pouvez le voir sur la vidéo disponible à la fin de cet article, consacrée au bilan des fèves sur une saison.

Elles se congèlent très bien. Ce qui permet de les déguster tout au long de l’année. Bien sûr on préférera les manger toutes fraîches, voir crues à la « croque au sel » quand elles sont encore peu développées et qu’il n’est pas besoin d’enlever leur cosse. 

Autre avantage intéressant quand on composte, les fèves génèrent beaucoup de biomasse. Le plant + les gousses + la peau des graines, génèrent au final beaucoup de déchets verts qui vont enrichir votre compost et par la suite votre sol. 

Voici par exemple la peau des graines suite à une récolte. L’idéal d’ailleurs est de blanchir les fèves pour que la peau s’enlève beaucoup plus facilement. Autrement dit, vous mettez les fèves dans de l’eau bouillante pendant 1 à 2 minutes, et la peau s’enlèvera toute seule.

Consommées toutes jeunes, inutile d’enlever la peau. Certes les fèves seront plus petites, mais plus craquantes, et mangeables crues.

Voici une courte vidéo de la parcelle de fèves semées durant la saison 2017. Sur une surface de moins de 10m ², 150 plants sont plantés, espacés sur quelques semaines, de mi-février à mi-mars, pour étaler la récolte sur mai et juin. Au final, énormément de portions repas, plusieurs kilos au congélateur pour l’année, environ 5 ou 6 de mémoire. L’année prochaine les fèves seront plantées en automne pour avoir des récoltes plus précoces et avoir des plants plus résistants aux pucerons.

Ici des fèves avec leur peau. On peut voir ce vert éclatant qui émerveille nos assiettes. Aussi il faut reconnaître le gros « inconvénient » des fèves, à savoir une récolte qui demande du temps de préparation. Il vous faudra enlever les gousses, ensuite enlever patiemment la peau de chaque fève. Néanmoins une demie-journée par an, ce n’est pas grand chose ! Et puis si vous avez de la chance d’avoir des amis ou de la famille proche, c’est l’occasion de vite terminer cette « corvée » et de partager si la récolte est importante.

Vous l’aurez compris, les fèves sont une production que est reconduite chaque année. Elles ont un bon rendement au m², mais demande tout de même du temps pour la préparation. Côté gustatif, la fève du potager apporte surtout un différentiel de goût quand vous la mangez crue, sitôt cueillie. Plus mâtures, elles se rapprochent de celles trouvées dans le commerce, mais bien sûr avec la fierté en plus de les avoir produit soi-même et la garantie d’avoir des produits sains, naturels, non traités.

Si vous souhaitez vous lancer avec les fèves, vous pouvez essayer cette variété d’Aguadulce. Vous semez en rang espacés de bien 40cm, sans quoi vous ne pourrez pas passer entre les rangs, une graine tous les 20cms. Vous pouvez « tuteurer » vos plants si vous avez peur qu’ils ne se cassent avec le vent. Au potager d’Olivier, les fèves ne sont pas tuteurées et même pas grand vent les plants se penchent mais finissent toujours par se redresser. Toute fois, le potager est assez protégé par des haies.

Pour finir, voici une vidéo qui vous montre clairement au travers du potager familial une grande partie de la récolte sur une saison, la biomasse que cela peut représenter pour votre sol.

 

Merci et à bientôt pour partir à la découverte d’un nouveau légume, d’une nouvelle variété.