Les poids gourmands sont une récolte à essayer au potager. La première poêlée va très vite vous faire comprendre à quel point les pois du potager sont bons, croquant, d’une couleur éclatante et plein de saveurs.
 
Avant de les cultiver, je n’en consommais tout simplement pas, comme d’autres légumes d’ailleurs… Et oui, le potager est un formidable incitateur à la consommation de légumes ! 🙂 plus que toutes les revues diététiques ou autres qui sont pleines de bons conseils.
 
Et puis je me suis dis, « tiens pourquoi pas ?! » et maintenant je ne me passerai de cette culture pour rien au monde.
 
Indice d’autonomie alimentaire: 9/10
 
L’indice est très bon et cela pour plusieurs raisons. Déjà c’est un légume qui arrive tôt dans la saison, à l’époque où il n’y a encore guère de choix au jardin. On appréciera de cueillir les pois dès le mois d’avril.
 
Aussi, le pois prend bien l’espace en hauteur, il vous faudra pour cela des tuteurs. J’utilise personnellement du grillage à mouton. D’autres utilisent des branchages, de noyer par exemple. De ce fait, le ratio place / production récoltée est très correct. L’année dernière j’ai cultivé un peu moins de 10 mètres carrés, et la production a été très abondante. Je pense avoir réalisé une 50 aine de portions repas. Je vous avoue je n’ai pas compté, ce sera plus précis cette année.
 
En plus de cela, les pois se congèlent très bien. Vous pouvez les blanchir très rapidement ou pas, si vous les consommez dans l’année. Ils gardent une très bonne texture, en les décongelant à la poêle directement. Avec quelques lardons, oignons, c’est un véritable délice.
 
La couleur verte éclatante, le croquant, une saveur salée sucrée… vraiment très bon, et devinez quoi, encore un légume du jardin que les enfants adorent, ils ne s’y trompent pas.
 
Il faudra surveiller l’oïdium qui a la mauvaise habitude de se développer sur les plants. L’année dernière je n’y ai pas échappé, et j’ai préféré ne pas me battre contre. C’était la fin de récolte, et les plants ont dépéri petit à petit. J’ai tout broyé et mis au compost pour éliminer le champignon.
 
Le grillage de mouton est une très bonne aide. C’est relativement peu cher, une quinzaine d’euros d’investissement, et vous servira de nombreuses années. Il peut vous servir pour d’autres cultures à venir, concombre, courge, tomates.
 
Au final, c’est une culture que je conseille grandement. Je vous montrerai cette saison 2017 les variétés que j’utilise et le suivi de production qu’elles engendrent.
 

Points positifs

  • Récolte abondante
  • Productivité intéressante
  • Saisonnalité hâtive, avril
  • Délicieux, frais, à la poêle
  • Incomparable avec le commerce

Points moins positifs

  • Nécessité de tuteurer
  • Récolte parfois un peu longue, pois après pois…
  • Attention à l’oïdium
  • Je galère à en trouver d’autres, c’est vraiment une belle production 🙂
Au jardin d'Olivier